keyboard_arrow_up

Julien Saux "l'esprit d'équipe a été un point important"

15.04.2020
Julien Saux est l’un des jeunes joueurs de Nice (19 ans). Formé à Livry Gargan, il a également évolué à Marseille avant de rejoindre l’ONN. Nous l’avons rencontré afin de prendre de ses nouvelles pendant ce confinement et qu’il nous parle de son avenir, aussi bien sportif que professionnel.

Comment vas-tu et comment se passe ton confinement ?

C’est long, comme pour tout le monde je pense, mais on s’occupe comme on peut.

Je suis rentré à Aix-en-Provence pour mon confinement, malheureusement ma copine n’a pas pu être du déplacement et ma mère est restée à Paris pour des raisons professionnelles, donc je suis seul mais bon ça fait du bien aussi.

Quelles sont tes occupations pendant ce confinement ?

C’est assez compliqué, mais j’essaie d’innover. Je n’ai pas de wifi parce qu’on n’est pas souvent dans cet appartement, donc je fais un peu de bricolage, du ménage, je joue aux jeux vidéos, du sport et les études. C’est une routine qui n’est pas forcément facile mais j’essaie de faire au mieux pour ne pas avoir des journées qui se ressemblent toutes.

Niveau études, comment se passe l’organisation pour les cours ?

Je passe mon BPJEPS sur Antibes, je ne sais pas encore comment va se dérouler la fin d’année mais j’essaie de finir ce que j’ai à faire et d’être prêt pour toutes éventualités.

Comme beaucoup de joueurs, t’es tu fixé un programme pour t’entretenir ?

Je n’ai pas vraiment de programme, je me suis blessé deux fois cette année, ce qui m’a écarté des bassins pendant presque toute la saison. C’est donc compliqué pour moi de trouvé une routine d’entraînement physique sans ressentir de douleur mais j’essaie d’avoir 30 à 45 min de sport par jour.

On vient d’apprendre que le confinement allait durer au moins un mois de plus, une mauvaise nouvelle pour la reprise du championnat, quel est ton avis ?

Oui c’est une mauvaise nouvelle mais malheureusement dans ce genre de circonstances le sport passe au second plan et la santé reste le plus important. Il faut respecter ces règles pour pouvoir ressortir le plus rapidement et pouvoir retrouver notre routine de vie, il n’y a pas d’autres solutions. Le monde hospitalier se bat tous les jours pour nous, il faut les aider et rester chez nous est la meilleure chose à faire.

Peux tu nous dire comment s’est passée ton intégration à Nice ?

Mon intégration s’est très bien passée. J’ai retrouvé Julien (Ladouce) un ami avec qui on joue l’un contre l’autre depuis qu’on a 8 ans et Lorris (Canovas) avec qui j’avais joué en équipe de France jeune.

C’est toujours un plus d’avoir des personnes que l’on connaît quand on arrive dans une nouvelle équipe. Et puis l’équipe est jeune, c’est toujours plus simple pour s’intégrer. Je pense que l’esprit d’équipe a été un point très important pour nous cette saison.

Une équipe où l'intégration a été assez rapide pour Julien Saux (Crédits Photo : Nice water-Polo)

Quels sont tes objectifs futurs avec ton club et personnels ?

A l’heure actuelle c’est compliqué d’établir un plan pour ma prochaine saison ou bien dans deux ans. J’ai du mal à me projeter. Je devais me faire opérer avant l’épidémie du Covid-19, mais l’opération a été reportée. J’attends donc la fin du confinement pour pouvoir reprendre une date. Suite à cette opération je devrais avoir entre 6 mois et un an de rééducation ce qui risque de m’écarter des bassins pour la saison prochaine entière je crains. En attendant je dois essayer de rester positif en me disant que je serai au bord du bassin en août, mais bon l’espoir s’éteint petit à petit. Donc je ne sais pas où je saurai en août et si je serais acteur ou spectateur la saison prochaine. Je vais essayer de reprendre les études à Aix en Provence pour faire un IUT ou un BTS. J’attends les réponses des écoles et j’aviserai ensuite.

France Water-Polo


A lire aussi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies