keyboard_arrow_up

Alexandre Donsimoni "beaucoup nous avaient enterré à l’intersaison"

20.04.2020
Alexandre Donsimoni est l’entraineur du Pays d’Aix Natation et a pu voir toute l’évolution de son club depuis qu’il est à la tête du banc aixois. En passe de jouer un troisième podium consécutif, il a vu la saison s’arrêter à cause du virus Covid-19.

Tout d’abord comment vas-tu et comment se passe le confinement de ton côté ?

C’est difficile pour des gens de terrain comme nous, on a fait ces choix de vie pour des raisons précises et ce manque se fait sentir. Alors j’en profite pour voir ma famille, mes enfants que je vois peu dans l’année et je m’adonne à mes autres passions comme la cuisine et j’en profite pour regarder en arrière sur notre parcours depuis tant d’années.

Mais il y a plus à plaindre que moi.

On vient d’apprendre la fin du championnat qui se conclut par une saison blanche, quel est ton ressenti ?

Comme un goût d’inachevé mais la priorité ce n’est plus le sport depuis longtemps. On aurait peut-être pu desservir les titres mais à mon avis la meilleure solution a été retenue, celle du bon sens.

Avais-tu l’espoir de reprendre la saison ?

Mon frère vit en Chine, avant même l’allocution du président j’ai compris que c’était fini... j’ai dit aux joueurs qu’ils pouvaient partir et que les chances étaient extrêmement minces. L’ascenseur émotionnel peut être pire à vivre dans une longue expectative. J’ai préféré être honnête et humain.

Nous savons qu’il y’a beaucoup de partenaires autour des clubs quelles peuvent être les conséquences pour le Water-Polo français ?

Elles peuvent être désastreuses sur plusieurs strates temporelles. Des partenaires d’entreprises aux subventions institutionnelles, sans une refonte du sport en général on peut en subir de lourdes conséquences. Nous sommes un petit sport et il va falloir faire preuve de beaucoup de solidarité.

Le Pays d'Aix Natation, un club en pleine osmose avec son public (Crédits Photo : Facebook Pays d'Aix Water-Polo)

Est-ce que le Pays d’Aix repartira avec la même équipe l’année prochaine ?

Si je dis oui ça serait mentir et creuser un déficit qui pourrait enterrer l’avenir du club sur le long terme. On sait d’où on vient et on sera raisonnables en pensant à l’après. Faire un coup sur une saison c’est se tromper. La pérennité doit prévaloir dans nos missions qui ne s’arrêtent pas à l’équipe 1. Mais j’espère être compétitif et on fera tout pour l’être.

Malgré cette saison blanche peux-tu nous dire un mot sur la saison du Pays d’Aix ?

Honnêtement et sans faux semblants, beaucoup nous avaient enterré à l’intersaison avec les départs qu’on avait subi et les mauvaises surprises vécues. On a su être intelligents sur le recrutement et on a profité du changement de règles pour redéfinir les qualités nécessaires. Notre saison est vraiment INCROYABLE car l’adversité était d’une qualité jamais égalée jusqu’ici. J’éprouve une grande fierté pour ce groupe dans une saison qui me marquera à plus d’un titre.

Quel est le match référence de cette saison si tu devais n’en retenir qu’un ?

J’ai envie de dire le match contre le Steaua avec une pléiade d’internationaux et une historique sportive incroyable mais je pense que le match contre Marseille à la maison en outsider complet fut un moment au dessus de la mêlée. J’ai rarement ressenti ça, il y a avait de la magie dans l’air.

Replay du match Pays d'Aix - Marseille, le 26 octobre 2019

Un mot pour tous les passionnés de Water-Polo ?

La passion ne meurt jamais et nous serons bientôt réunis pour vivre des émotions belles et fortes. Mais en attendant ce jour prochain, prenez soin de vous et de vos proches dans une unité plus forte encore que celle des matchs.

France Water-Polo


A lire aussi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies