keyboard_arrow_up

Charles Canonne "des joueurs avec qui je vais progresser"

25.05.2020
Charles Canonne a marqué les esprits en quittant son club formateur de Douai. La saison prochaine, c’est chez le voisin, Tourcoing, qu’il posera ses valises.

Tu seras un joueur de Tourcoing l’année prochaine. Quitter ton club de cœur a été une décision compliquée à prendre ?

Quitter Douai a été le choix le plus dur que j’ai eu à faire dans ma jeune carrière. Ça a été vraiment compliqué de prendre cette décision, parce que Douai est et restera mon club de cœur. C’est grâce à eux que j’en suis là aujourd’hui, ils m’ont tout donné et tout apporté, je ne les en remercierai jamais assez. J’ai été fier d’être capitaine de cette équipe et de pouvoir représenter ce club. Mais j’avais besoin de changement, de me fixer de nouveaux objectifs et je leur souhaite le meilleur pour la suite.

Pourquoi avoir choisi Tourcoing quand on sait la rivalité qui existe entre les deux clubs lors des derbys du nord ?

Tourcoing est un club avec de l’ambition, qui gravit des places d’année en année. Il y a de bons joueurs avec lesquels je vais pouvoir progresser et emmagasiner de l’expérience qui me sera bénéfique pour la suite de ma carrière. C’est un club qui joue la coupe d’Europe, qui vient de finir troisième du championnat même si celui-ci a été suspendu. Je pense qu’ils ont une équipe pour jouer les premières places et c’est ce que je recherchais. En plus de ça, je reste dans ma région et je pense que je m’épanouirai pleinement ces deux prochaines années.

As tu eu d’autres propositions ?

Oui, il y avait aussi des propositions de la part de Noisy-le-Sec et Strasbourg.

Disputer la Coupe d’Europe était-ce une priorité pour toi ?

Oui, jouer la coupe d’Europe est une priorité pour moi. Je l’avais jouée quand j’étais à Marseille et je voulais retrouver ça, car je pense que ces matchs de haut niveau me permettront de prendre de l’expérience qui me servira en club et j’espère aussi en équipe de France.

T’attends-tu à plus de concurrence à Tourcoing ?

Je ne m’attends pas à plus de concurrence à Tourcoing, mais je m’attends à apprendre des joueurs d’expérience avec lesquels je vais jouer et qui m’apporteront beaucoup pour la suite.

L’année prochaine sera une année olympique et donc un éventuel tournoi qualificatif pour les Jeux de Tokyo en perspective pour l’équipe de France. Est-ce que l’objectif de disputer ces JO a pesé sur ton choix de changer de club ?

C’est sûr que le choix de partir a été en adéquation avec mon avenir en équipe de France. J’y ai beaucoup réfléchi. Jouer des matchs de coupe d’Europe et j’espère les premières places du championnat, ne seront que bénéfiques dans ma progression en équipe de France.

Crédits Photo : WP Inside

Sur un plan personnel, qu’as-tu pensé de ton année avec Douai et l’équipe de France ?

Avec Douai, notre première partie de championnat n’a pas été bonne en perdant des matchs qu’on se devait de gagner et en enchaînant les contre-performances. La deuxième partie du championnat était beaucoup mieux, on était sur une bonne dynamique et on devait enchaîner encore pas mal de matchs à domicile dont j’aurais aimé voir les résultats contre les grosses équipes.

Avec l’équipe de France, il y a eu une grosse déception aux championnats d’Europe dès le premier match contre la Georgie. On est passé complètement à côté. Après ce match, on a beaucoup mieux joué face à des plus grosses nations sur le papier mais c’est vraiment dommage d’avoir perdu ce premier match car je pense vraiment qu’on avait l’équipe pour prétendre à une meilleure place.

Je pense que l’équipe de France a un bel avenir.

La saison s’est terminée précipitamment, as-tu pu continuer tout de même à t’entretenir ?

Oui j’ai continué à m’entretenir en enchaînant des séances de cardio, gainage et abdo pour essayer de me maintenir en forme même si vers la fin du confinement ça commençait à être compliqué dans la tête.

Comme beaucoup de joueurs nous imaginons que l’attente pour reprendre le chemin des bassins est très longue, que fais-tu pour occuper tes journées ?

Je me suis beaucoup baladé avec mon chien. J’ai fait du sport, des travaux dans mon appartement mais au bout d’un moment le temps commence à être long.

Un message pour les passionnés de water-polo ?

Il faut rester fort dans cette période difficile pour tout le monde. J’espère vous retrouver très vite au bord des bassins. Faites attention à vous.

France Water-Polo


A lire aussi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies